Annonce du grand gagnant provincial du concours I3 pour les nouvelles entreprises

first_imgUne entreprise biomédicale d’Halifax va recevoir un investissement de départ de 100 000 dollars d’Innovacorp pour poursuivre ses recherches dans le traitement des infections dues à des bactéries ultrarésistantes. Innovacorp vient d’annoncer que le grand gagnant provincial de son concours I-3 pour les nouvelles entreprises en technologie était DeNovaMed Inc. Cette annonce marque la fin d’un processus de recherche de cinq mois visant à mettre en évidence les meilleures nouvelles entreprises de la Nouvelle-Écosse. « Une fois de plus, le concours I-3 pour les nouvelles entreprises en technologie d’Innovacorp souligne l’esprit d’innovation, de compétitivité et d’entrepreneuriat qui existe partout en Nouvelle-Écosse, déclare Percy Paris, ministre du Développement économique et rural et du Tourisme. Ce concours contribue à la réalisation du plan “des emplois ICI” du gouvernement, qui cherche à faire croître l’économie de la province. » Les fondateurs de DeNovaMed Inc. se sont servis d’un processus de conception de médicament assistée par ordinateur pour élaborer une nouvelle catégorie de composés ayant le potentiel de traiter les infections dues aux bactéries qui résistent aux traitements conventionnels. Au cours des 12 à 18 prochains mois, l’entreprise compte faire une évaluation de ses meilleurs composés dans le cadre de traitement des infections dans des modèles animaliers. L’objectif est d’aboutir à la commercialisation d’un antibiotique vraiment nouveau. « Le fait de gagner ce concours nous permet de développer notre entreprise, d’embaucher de nouveaux membres du personnel et de trouver des débouchés pour notre produit à travers le monde, explique Christopher McMaster, président-directeur général de DeNovaMed Inc. L’exposition qu’offre ce concours et la crédibilité associée au fait d’être le premier dans le secteur sont d’une importance inestimable. Avec en outre l’investissement de départ, les contributions en espèces et les contributions en nature sous la forme de services, nous allons vraiment pouvoir développer notre entreprise. » Le concours I-3 a été lancé le 13 septembre. Dans les semaines qui ont suivi ce lancement, Innovacorp a reçu 142 soumissions d’entrepreneurs des quatre coins de la Nouvelle-Écosse. La fonction du concours I-3 est de repérer et de soutenir des entreprises néo-écossaises axées sur le savoir qui en sont à leurs premiers stades, mais ont un fort potentiel, et d’encourager les activités d’entrepreneuriat partout dans la province. Les entreprises classées au premier et au deuxième rang dans la province sont d’excellents exemples des catégories d’entreprises qui vont contribuer à la croissance économique de la province à l’avenir. « DeNovaMed a un plan solide de croissance pour l’avenir et nous sommes ravis de pouvoir contribuer à cette réussite, précise Clifford Gross, président et directeur général d’Innovacorp. Son capital intellectuel est incontestable et lui donne une place de choix dans le marché en pleine croissance de la production de nouveaux antibiotiques efficaces. » Le concours I-3 permet à Innovacorp et à ses partenaires de renforcer l’aide au développement des entreprises qu’ils fournissent dans le secteur des entreprises axées sur le savoir en Nouvelle-Écosse. Ce sont au total 800 000 $ en contributions en espèces, en investissements de départ et en contributions en nature sous la forme de services pour le développement des entreprises qui ont été remis aux 10 gagnants. En plus de l’investissement de départ de 100 000 $ remis au grand gagnant pour la province, les entreprises classées au premier rang dans chaque zone ont chacune reçu 100 000 $ en espèces et en services et les entreprises classées au deuxième rang ont reçu une aide d’une valeur de 40 000 $. DeNovaMed Inc. est le grand gagnant du concours I-3 pour la province. L’entreprise a été sélectionnée parmi les cinq gagnants des cinq zones de la province. Les quatre autres gagnants sont les suivants : pour la zone 1 (comtés de Cumberland, de Colchester, de Pictou, d’Antigonish et de Guysborough) : Water Drills International Inc., entreprise de Jim Proudfoot et Lynn Christie, à New Glasgow; pour la zone 2 (comtés de Lunenburg, de Queens, de Shelburne et de Yarmouth) : Ventgrid Inc., entreprise de Gord McPherson, Andre Veinotte et Anthony Smith, à Chester; pour la zone 3 (comtés de Digby, d’Annapolis, de Kings et de Hants) : The Bait Savour, entreprise de Vince Stuart, au Centre-de-Meteghan; et pour la zone 5 (comtés de Victoria, d’Inverness et de Richmond et municipalité régionale du Cap-Breton) : J&K Scientific Inc., de Krishnat Naikwadi, à Edwardsville, dans la municipalité régionale du Cap-Breton. Innovacorp est l’organisme d’investissements en capital-risque dans les entreprises en démarrage de la Nouvelle-Écosse. Il s’intéresse aux industries des technologies non polluantes, des technologies de l’information et des sciences de la vie. Pour en apprendre davantage sur le concours provincial I-3 pour les nouvelles entreprises en technologie, veuillez consulter le site www.innovacorp.ca (en anglais seulement).last_img read more

UN advisory group on Burundi calls for selfreliance in food production

With food security a major challenge in post-conflict Burundi, the country’s authorities should rehabilitate the agricultural sector and address the question of access to land, a high-level United Nations advisory group says in a report.The Economic and Social Council’s (ECOSOC) Ad Hoc Advisory Group on Burundi was mandated to assess the humanitarian and economic needs of the African Great Lakes country and advise the international community on offering assistance that would be “adequate, coherent, well coordinated and effective” and synergistic.”The Group stresses that ensuring food security remains a major challenge for the country and that dependence on food aid should be gradually reduced through promotion of self-reliance at the community level,” it says. “It calls on the authorities of Burundi to intensify efforts to rehabilitate the agricultural sector.”It also appeals to the UN Food and Agricultural Organization (FAO) and the World Food Programme (WFP) to aid the country in this effort.The Group notes that after 10 years of ethnic conflict, Burundi’s Transitional Government faces enormous humanitarian, economic ands social challenges and has the highest proportion of displaced people of any African nation.”The group recommends that the Government, in view of the already high population density and the expected need to resettle large numbers of returning refugees and internally displaced persons, address the issue of access to land,” the report states.The Group, which was chaired by South Africa, also recommends that the Government include traditional conflict resolution mechanisms in its efforts to maintain peace. read more