Les bécasseaux femelles divorcent lorsque nécessaire

first_imgLes bécasseaux femelles divorcent lorsque nécessairePubliant récemment leurs travaux dans Behaviour, des chercheurs suédois ont examiné les données recueillies sur une longue période concernant les habitudes de reproduction du bécasseau variable. Ils suggèrent ainsi que le ‘divorce’ et le choix d’un nouveau partenaire font parfois partie de la stratégie des femelles.   Les bécasseaux variables (Calidris alpina) sont des oiseaux de rivage d’une grande longévité qui s’accouplent souvent avec le même partenaire pour plusieurs saisons. Compilant et analysant les informations relevées au cours de 15 années d’observation, Lars-Å Ke Flodin et Donald Blomqvist, du Département de zoologie de l’Université de Gothenburg (Suède), ont pu préciser certains aspects de la stratégie reproductive de ces oiseaux.À lire aussiDengue : symptômes, traitement, prévention, où en est-on ?En s’intéressant à 126 couples ‘tentant l’aventure’, ils ont constaté que 23% d’entre eux ‘divorçaient’. Pour comprendre les raisons de ce comportement, ils ont comparé le succès reproducteur – qui se traduit par l’édification effective (ou non) d’un nid ainsi que par le nombre d’œufs pondus – des mâles aussi bien que des femelles, avant et après leur séparation.Résultats : lors de la période de nidification de l’année précédente, il n’y a aucune différence observable entre les couples qui s’avèreront stables et ceux qui se sépareront. Autrement dit, rien ne laissait présager un ‘divorce’, en quelque sorte. Après la séparation, côté mâles, les ‘divorcés’ obtiennent le même ‘score’ reproductif avec une nouvelle compagne qu’avec l’ancienne.Mais les femelles ‘divorcées’ s’accouplant avec un nouveau partenaire enregistrent un succès reproductif 2 fois meilleur qu’avec leur ancien compagnon. Au vu de cette découverte, les biologistes suggèrent donc que les femelles ‘divorcent’ pour trouver un meilleur partenaire ou un meilleur lieu de nidification, ce qui leur permet d’avoir plus de poussins.Le 14 avril 2012 à 16:58 • Maxime Lambertlast_img read more